L’Astrologie et l’avenir du monde

L’astrologie n’est pas seulement un « machin pour dire qui vous êtes »: c’est aussi une autre perspective pour s’ouvrir au monde et donner un sens à la vie et à l’activité humaine.

Un exemple: au cours des deux derniers siècles, trois planètes ont été découvertes. Des super lentes (c’est à dire des planètes très éloignées du Soleil et dont la révolution varie de 84 à 252 ans): Uranus, Neptune, Pluton. 

Comme tout astre la signification de ces planètes porte un versant positif et un versant négatif.

Au positif, Uranus nous parle de l’esprit supérieur, de la capacité d’abstraction, du détachement intellectuel pour analyser les choses et améliorer la société. Uranus représente le savant qui fait avancer la science ou le révolutionnaire qui améliore la condition humaine.

Neptune nous invite pour sa part à nous relier à quelque chose de plus vaste, plus puissant, que l’ego: l’âme, le collectif, le compassionnel…

Neptune représente ici le prophète qui guide vers l’accès à notre âme, ou l’artiste qui puise dans le coeur de ses émotions pour les offrir au monde.

Enfin, Pluton nous parle de la capacité en chacun de nous de nous transformer, nous purifier, nous élever par l’exercice de notre pouvoir personnel: mort et renaissance. Pluton représente aussi bien le psychothérapeute, que le mutant qui découvre en lui des forces insoupçonnées et son identité véritable à travers une plongée dans les forces de son inconscient.

Dans le même temps, donc, ces planètes présentent un caractère négatif.

Uranus peut ainsi se transformer en dictateur (il a produit le communisme – la dictature du prolétariat, qui n’est autre que la dictature du révolutionnaire), comme en savant fou incapable de mesurer « humainement » la conséquence de ses actes et qui érige la science comme seul et unique système de valeurs. A noter: Uranus a été découvert précisément au moment de la révolution française.

Neptune, lui, produit le gourou qui nie toute autre réalité que celle de sa mystique, mais aussi le drogué qui a perdu tout contact avec la réalité. Accessoirement, Neptune est aussi associé à tous les poisons liquides, et sa découverte correspond peu ou prou, temporellement, à deux phénomènes majeurs pour l’humanité: le pétrole, et la photographie (qui conduira au cinéma, soit une nouvelle source d’échappement du réel).

Pluton enfin, représente le pouvoir instinctuel de tout être humain dédié non pas à la transformation mais à la destruction: sa découverte correspond à la découverte de la fission nucléaire (années 30), qui a ouvert la porte à ce que l’on sait… Mais aussi à l’expansion de la psychanalyse (toujours dans les années 30), suite à l’exil de tous les psychanalystes juifs forcés à l’exil d’Allemagne et d’Autriche en raison des lois de Nuremberg.

Ces trois astres nous disent quelque chose sur l’humain et l’humanité. En effet, nous savons, avec leur découverte, que nous parvenons aux confins du système solaire: nous sommes donc arrivés, en terme d’évolution, au maximum du développement possible.  Nous possédons aujourd’hui tous les outils pour prospérer dans l’élévation, ou pour sombrer dans la destruction absolue.

C’est une vérité absolument vertigineuse. Un pouvoir immense aux responsabilités écrasantes.

 

L’Humain, au maximum de son développement?

Ainsi, l’accès à la science ouvre des voies d’exploration insoupçonnées. Si bien que si l’on associe les découvertes scientifiques (Uranus) et le sens du progrès social (Uranus) à un système de valeurs qui place la compassion, l’empathie et l’union au coeur de ses principes (Neptune), nous avons le pouvoir de transformer (Pluton) la Terre en un lieu de paix et de prospérité.

Mais nous pouvons aussi en ne développant que le tout Science et le tout Economique, (Uranus) sans prendre en compte l’Humain (Neptune), en ne nous appuyant que sur des forces instinctuelles d’avidité et d’exercice du pouvoir absolu (Pluton), déployer un processus de destruction (Pluton) capable de faire disparaître notre civilisation. C’est un des principes du fascisme.

De même, en rejetant toute forme de réalité scientifique (Uranus), pour ne plus vivre qu’au nom de Dieu (Neptune), nous pouvons aboutir aux pires horreurs que peuvent produire les forces instinctuelles noires de l’être humain (Pluton). Ce sont les doctrines Al-Quaïdiennes ou Daeshiennes. Ou même les dérives créationnistes et le rejet du réchauffement climatique.

De tout cela il ressort que, arrivé à maturité dans son développement, l’Humain sent aujourd’hui qu’il est face à un choix déterminant pour son avenir comme jamais auparavant – d’où cette sensation générale, pour tous, que nous sommes à un tournant, au bord du précipice, à la fin d’un monde (sinon la fin DU monde).

Cette maturité lui impose, pour son salut, d’accepter d’associer les trois grands principes que proposent les trois planètes trans-saturniennes:

  • Le progrès scientifique et social (Uranus).
  • L’empathie, la connexion émotionnelle à l’autre, l’humanitaire (Neptune).
  • Les forces de transformation (Pluton) que chaque être humain possède en lui- et par voie de conséquence, chaque société.

Ce n’est qu’en associant ces trois principes qu’il sauvera sa civilisation actuelle du désastre – et c’est une leçon que peuvent lui enseigner les astres… A condition qu’il soit prêt à l’entendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *